L’épaulé-jeté une technique de levé en Haltérophilie

L’épaulé-jeté une technique de levé en Haltérophilie

L’haltérophilie, qui consiste à soulever des poids plus ou moins importants, est composée de 2 mouvements principaux, et l’un d’eux s’appelle l’épaulé jeté.

Plus précisément, l’épaulé jeté est le deuxième mouvement de cette discipline. Il est intéressant de noter que l’haltérophilie fait partie des sports inscrits aux Jeux Olympiques. Lors de ces Jeux, c’est le total des meilleurs essais en épaulé jeté associés à ceux de l’autre mouvement qui détermine la victoire.

Équipements, tenue pour l’épaulé jeté en haltérophilie

L’equipement de base pour réaliser un épaulé jeté ou tout simplement pour faire de l’haltérophilie est bien sûr une barre, qui est de 2 200 mm et de 20 kg pour les messieurs et de 2 010 mm et de 15 kg pour les dames. Ensuite, sur les bouts de chaque barre se trouvent des disques retenus sur celle-ci avec un collier. Chacun de ces disques possède un code de couleur, différente selon sa taille et son poids, par exemple le rouge pour le disque le plus grand, c’est-à-dire de 25 kg et le blanc pour le plus petit, de 0,5 kg. C’est lors des compétitions qu’on doit porter le maillot réglementaire et des chaussures spéciales permettant une bonne stabilité.

Ce qu’on appelle épaulé jeté

En haltérophilie, le terme épaulé jeté renvoie au second mouvement où les poids à soulever sont les plus lourds. Épaulé consiste à soulever la barre du sol, les bras tendus et à ramener la barre au niveau des épaules.

L’athlète fait ce mouvement petit à petit et en se mettant sur la pointe des pieds tout en relevant les épaules. Le jeté, 2e partie du mouvement, se fait une jambe devant l’autre avec la barre posée sur les épaules,  en fléchissant légèrement les cuisses et en remontant pour se mettre en position finale de l’épaulé jeté.